Un blog Travellerspoint

Sur les routes du Laos, la Routhier s’emballe

Le Laos est définitivement un pays à découvrir, et pour bien le faire, il faut expérimenter tous les moyens de transports proposés :) Vous comprendrez en lisant … :)

Mon voyage sur les terres du Laos commence à vrai dire sur l’eau, le fleuve Mekong. Arrivée à la frontière du Thaïlande, je dois embarquer dans une PIROGUE pendant une grosse minute pour arriver au Laos. Ensuite, le « hit des voyageurs » est de prendre un LONG BOAT en direction de la prochaine ville, Louang Prabang. Au lieu d’être dans un autobus pendant quelques heures, je suis dans un bateau accueillant 80 passagers, majoritairement des touristes. Le trajet nous prendra 2 jours pour arriver à destination ! Ben mieux tsé :) héhéhé
large_IMG_4628.jpg
large_IMG_4645.jpg

Même si c’est la saison de la pluie (l’eau prend une coloration brunâtre), les paysages sont beaux et on se la coule (héhéhé) douce. En début d’après midi de la première journée, nous avons eu accident !! Alors que nous, on descend « assez » rapidement la rivière, une pirogue (slow boat) a voulu la traverser. On l’a happé. Le pauvre homme, visiblement très âgé, s’est retrouvé à l’eau, bateau plutôt abîmé mais pas ruiné. Il semblait dans un état de choc, visiblement, mais le pire était la bosse qu’il avait sur la tête. Épouvantable !!! On voyait tous les vaisseaux sanguins à travers la peau, les vaisseaux du cerveau. Méchante commotion !!! Les gens du village se sont rapidement occupés du vieil homme et d’autres, de son bateau. On a finalement repris notre route, tous sans mots. Quel événement ! La 2e journée, on a un eu meilleur bilan : aucun blessé !

J’ai passé quelques jours à Louang Prabang, où j’ai notamment visité de nombreux temples, des chutes d'eau et des grottes. Tous les matins, c'est la procession aumône ... c'est quand même très cool à voir, mais il faut se lever vers les 5h-5h30 du matin !!!
large_IMG_4780.jpg

Au Laos, THE attraction touristique est les grottes et le fait qu’elles contiennent des figurines de Bouddha !
large_IMG_4893.jpg
large_IMG_4915.jpg

Je suis aussi allée me PROMENER À DOS D’ÉLÉPHANT :P Fallait bien que je revive une expérience avec les éléphants tsé !! Contrairement au Népal et à la Thaïlande, je crois que les éléphants sont mieux traités. Comment je le sais ??? Les marques de coups sur leur tête. Au Népal, mon pauvre éléphant avait un quadrillé de cicatrices sur la tête. Alors que cette fois-ci, j’en ai à peine vu une ou deux, ce qui me rassurait. Mon éléphant, la belle bête, Khum, avait 40 ans et ayant la peau très sèche, je dirai qu’elle les faisait ! :P
large_IMG_4855.jpg

Je suis allée me baigner avec elle aussi. Assise dans son cou, je dois bien la serrer avec mes cuisses, car il n’y a pas de corde à tenir ! Pas de corde à tenir !!! Au début, ça me foutait la trouille parce qu’en descendant dans le terrain accidenté, boueux, à la hauteur à laquelle j’étais, je me disais « ma belle, glisse pas svp, glisse pas !! ». Cela dit une fois dans l’eau, on doit s’agripper sur ses oreilles, le cartilage supérieur, et elle tente de nous chavirer. Évidemment, elle est passée maître experte à ce jeu! Après quelques fois, je me suis sentie un peu plus à l’aise avec la belle bête (je ne voulais pas la blesser à lui tenant les oreilles) et j’ai réussi à me tenir, mais si elle n’avait pas réussi à me chavirer d’un côté, elle essayait tout de suite de l’autre :)
large_IMG_4949.jpg
large_IMG_4953.jpg
large_IMG_4964.jpg

Ensuite, j’ai pris L'AUTOBUS pour me rendre à Phonsavan, pour aller voir le site de la plaine des jarres. En me promenant dans la ville, j’ai vu ce centre d’informations « MAG » qui porte sur le bombardement du Laos durant la guerre.
large_IMG_5008.jpg

Aie aie aie, pendant pratiquement 10 ans, 2 millions de tonnes de bombe ont été relâchés sur le pays. ÉPOUVANTABLE !!! 30 à 40% de ces bombes n’ont pas explosés et du coup, le pays littéralement un champ de mines. Dans cette minuscule province (3 fois plus petite que la Nouvelle-Écosse), tous les jours une personne se « blesse » ou meurt pour avoir manipulé une bombe. Le métal vaut cher ici et il y a un marché illégal. Comme tout ça se trouve dans leur cours arrière, certains les cherchent pour les vendre et améliorer leur qualité de vie. Tout se vend au poids et non en fonction du type de bombe trouvé. 50% des victimes de ces accidents quotidiens sont des enfants. Pauvres et intrépides, ils désirent rapporter quelques sous à la famille. Ils ne sont pas conscients du danger d’une bombe. S’il faut creuser pour la sortir et la rapporter, ils n’hésitent pas. Épouvantable ! Par curiosité, j’ai demandé au gars si le site « the plain of jars » était sécuritaire. Après tout, c’est un site touristique. Il m’a répondu avec des grands yeux : « reste sur le sentier, reste sur le sentier ». :O !!!

Pour aller voir les plaines, j’y suis allée en MOTO et c’est pas des jokes, en arrivant au premier site, j’ai vu des bombes telles que j’en avais vues au MAG. Là, juste là, à l’entrée ! Je me disais « ben non, ça se peut pas, ça se peut pas ». Je me rapproche et je réalise que … ce sont des balles de pétanque !! MOUHAHAHAHA !!!! Le sentier est vraiment bien délimité (il faut rester entre les 2 bandes blanches) et il ne faut pas en sortir car il peut toujours y avoir des bombes !!! Je capote !! Disons que j’ai jamais MARCHÉ en portant autant attention au sentier !!! Les jarres, de manière générale, sont plus grandes que moi et vraiment très volumineuses. C’est pas clair pourquoi ils sont là, mais malgré tout le bombardement de la région, je suis surprise de voir qu’elles ont été épargnées (en grande partie).
large_IMG_5038.jpg
large_IMG_5043.jpg
large_IMG_5088.jpg

Je me suis ensuite dirigée, en MINIVAN (je comprends pas l'expression car il y a 12 passagers), à Vang Vieng, ville super relaxe apprécié par les touristes désirent juste … relaxer :) Mais j’ai eu toute une surprise en arrivant : TOUS les bars et restos (99%) sont équipés d’une télé qui montre des épisodes de FRIENDS. Un après l’autre. Saison après saison, de 7hrs le matin à 23hrs !! Eux, ils doivent être rendus fous, mais moi, JE POUVAIS PAS ÊTRE PLUS HEUREUSE (pour ceux qui le savent pas, je suis une MÉGA FAN DÉBILE MENTAL de Friends) !! Bière à la main, soleil, allongée sur un tapis de coussins et FRIENDS : vraiment, j’étais comblée ! !!
large_IMG_5205.jpg

J’ai aussi profité des attraits de la ville (oui, yen avait d’autres !) et en MOTO, je suis allée faire la tournée des grottes. Essentiellement, c’est un peu toujours le même rituel, tu entres dans un grotte et il y a des figures de Bouddha. Mais, il y en avait une qui était particulièrement cool : on devait y aller sur une TRIPE (pneumatique) ! . Il a une corde au début du circuit pour t’aider à te diriger, mais à partir du ¾, tu es laissé à toi-même. Vraiment cool !!
large_IMG_5113.jpg

Prochaine destination : la Capitale, Vientiane ! Cette fois-ci, au lieu de prendre l’autobus confortable, j’ai opté pour l’AUTOBUS PUBLIC. Same same but different je vous dirai ! :) J’ai fait le tour de la ville; une journée telle que GUIGUI les aimait : TOUT VU :) J’ai particulièrement apprécié quelques temples, tout simplement spectaculaires ! Par contre, le musée national, lui, il faut pitié !! J’avais l’impression de me promener dans un gymnase d’école à regarder des exposés d’élèves de 1re secondaire, en 1980 !! Toutes les images sur les murs étaient jaunes, il y avait de la poussière partout, la peinture des murs décollaient, c’était vraiment pathétique.
large_IMG_5230.jpg
large_IMG_5236.jpg
large_IMG_5280.jpg
large_IMG_5281.jpg
large_IMG_5294.jpg
large_IMG_5326.jpg

J’ai ensuite pris l’AUTOBUS en direction de Tha Khaek et j’ai rencontré Jamie et Catherine, un couple britannique de 38 ans qui ont tout laissé derrière eux pour voyager le plus longtemps possible à travers le monde. Ça fait déjà 7 mois qu’ils voyagent et espèrent pouvoir se promener pour une durée totale de 12-14 mois. Vraiment cool !! Et bien, j’ai voyagé avec ce charmant couple pendant 2 semaines !! J’ai vraiment trippé avec eux ! L’attraction à Tha Khaek, ce n’est pas tellement la ville, mais de louer une MOTO (125 cc pour les hommes dans l'auditoire héhéhé) et d’aller visiter toutes les grottes des environs. Communément appelé THE LOOP. Vent dans les cheveux, carte dans la main, lunettes devant les yeux, des nouvelles aventures débutaient et j’étais loin de me douter ce qui nous attendait !
large_IMG_5418.jpg
large_IMG_5398.jpg

La première journée : visite 3-4 grottes, arrêt forcé de 2h à cause de la pluie (je dirai même torrentielle!!) et surtout, on prend conscience que l’état des routes est pitoyable. Mais c’est encore correct. À quelques 23km de notre destination finale pour la 1re journée, la ROUTE devient un SENTIER PÉDESTRE ! Et bien, ça nous a pris 2h pour les parcourir. D’abord, c’était vraiment une route cahoteuse, il faisait noir, on voyait rien, on devait constamment contourner des nids de poule non seulement profonds et gros mais aussi très nombreux. Bref, l’aventure !!! À peine quelques kilomètres avant notre destination, la chaîne de la moto à Jamie débarque. Personne d’entre nous savait comme relâcher la tension dans la chaîne, on était un peu dans la *** . C’est pas comme si la route était très fréquentée. Finalement, une voiture passe, et un jeune homme nous aide. En 3 secondes, la chaîne est remise. On repart nos moteurs, mais là, le mien ne repart plus. Jamie, à l’aide du démarrage manuel, a finalement réussi à la repartir, mais il en a sué toute une !!

Jour 2 : On s’est vraiment levé tôt, on avait une grosse journée qui nous attendait. C’est pas tant la distance en fait qui nous inquiétait, mais l’état des routes étant donné qu’il avait plu à seau durant la nuit. On savait que ça serait toute une journée. Pour se rendre à Lak Sao (prochaine ville), on devait parcourir un gros 60 km et il nous aurait fallu des motocross ! C’était épouvantable. On était constamment dans de la grosse boue, des gigantesques trous d’eau à contourner ou passer au travers s’ils n’étaient pas trop profonds, ah, c’était HORRIBLE !! Jamie et Catherine glissaient souvent, chaque fois, je capotais pour eux car ça pouvait être VRAIMENT DANGEREUX !!! J'’imagine que ça devait être tout un défi à conduire une p’tite moto de ville en ayant quelqu’un à l’arrière. Sans parler de la chaîne qui débarquait :) Quant à moi, de manière générale, ça s’est bien passé, mais malheureusement, j’ai glissé. Chanceuse dans mon malheur, je suis tombée dans une gigantesque flaque de boue à gauche. Pourquoi je précise « à gauche » ? Parce que si j’étais tombée à droite, le tuyau d’échappement m’aurait brûlé la jambe ! Alors tombée à gauche, c’est vraiment pas si mal !! Mon genou gauche est rentré dans mon miroir et j’ai amorti ma chute dans la boue. Autrement, aucun dommage ! Ça nous a pris 4h pour faire ces 60 km ! J'ai jamais été AUSSI CONCENTRÉE pendant aussi longtemps, c'est ... épuisant !!! Je dois aussi dire que j’ai jamais été aussi reconnaissante de ma vie de voir une route asphaltée. En tout k, avant que je chiale sur les routes du Qc, il va s'écouler PLUSIEURS ANNÉES !!! Par contre, les paysages durant les 10 derniers kilomètres sont vraiment sublimes, mais pas au prix de se taper 60 km dans la boue!!! Catherine disait : "à chaque obstacle surmonté, on se pensait que le pire était désormais derrière nous, rien de pouvait battre ça, mais le prochain était toujours pire que son précédent !!" Un film, on s'aurait cru dans un film !!! Enfin, arrivés à Pak Sao, on s’est arrêté par tout hasard dans un « garage » pour la réparation de mon miroir. Combien ça m’a coûté ? 12 000 kip, soit un gros 1,50$ !!! Délirant ! Après une journée pareille, la bière était plus qu’EXCELLENTE. Je dirais PRICELESS.

Dernière journée, mémorable !! On est allé visiter une grotte longue de 7,5 km ! D’abord, tout le paysage pour se rendre dans la vallée dans laquelle elle se trouve est tout simplement magique. On se trouve entourée de rizières et au loin, on voit ces gigantesques falaises. C’était MAGIQUE. Les plus beaux 45 km de tout le circuit. Arrivés à destination, on embarque dans une PIROGUE motorisée et voilà, on s’aventure dans la complète obscurité d’une grotte de 7,5 km. Heureusement qu’on a des lampes frontales :) Toute une expérience, car on doit traverser des rapides à contre-courant (on doit sortir de l’embarcation) et l’eau comme l’air peut tantôt être super chaud et tantôt vraiment froide. Ah, vraiment, c’était mémorable. Il y a un côté mystérieux à une grotte qui nous fascine tous, je pense et moi, j’ai pu m’y promener pendant 2h30 !
large_IMG_5428.jpg
large_IMG_5446.jpg
large_IMG_5447.jpg

Sur la route du retour, on a croisé 3 CAMIONS QUI TRANSPORTAIENT DES CHIENS. Venant majoritairement de la Thaïlande, ils sont acheminés au Vietnam (en passant par le Laos), là où ils seront consommés. 5-6 chiens par cage, ils ne sont pas juste entassés, ils sont aussi écrasés par les cages qui sont au-dessus de la leur. Un camion typique en transporte 1 000 et prend 2-3 jours pour faire le trajet de la Thaïlande jusqu’au Vietnam. Ne recevant pas d’eau ni de nourriture, plusieurs meurent en chemin. On peut difficilement les manquer, car l’odeur d’excrément, de poils mouillés, de putréfaction et les aboiements sont très saisissants. Les locaux disent que plusieurs camions passent, et ce, tous les jours.

Arrivés à Tha Khaek, on a rencontré « Johny the Leg » (surnom qu’on lui a donné). Jonhy a fait le même circuit que nous, or dans le sens inverse. Entre Pak Sao et Ban na Hin (2e partie de notre 2e), c’est une route sinueuse qui monte et qui descend régulièrement. À quelques 15 km avant d’arriver à Pak Sao, Johny The Leg s’est engagé dans un tournant. Il a appuyé son pied droit sur le frein arrière (pédale devant l’appui-pied), mais ce qu’il ne s’était pas rendu compte était que son pied était déposé ENTRE l’appui-pied et la pédale. En voulant appuyer sur la pédale, il a coincé son pied entre les deux, ses orteils ont touché la chaussé ce qui a fracturé sa jambe. Il a évidement ralenti en appuyant sur le frein avant, ce qui dans les circonstances ne l’a pas aidé à maintenir son équilibre sur la moto et en tombant, c’est tout son côté gauche qui a écopé. HORRIBLE !!! Des gens se sont arrêtés pour l’aider et on l’a amené à l’hôpital de Pak Sao. On l’a rencontré à Tha Khaek alors qu’il en revenait. Il avait un plâtre, mais on voyait 3 gros spots de sang . Ça traversait son plâtre. J’suis pas médecin, mais ça nous faisait tous sourciller. Jamie s’est occupé de « Johny the Leg » en téléphonant pour lui à ses assurances et contactant toutes les personnes nécessaires pour organiser son retour à Londres le plus rapidement possible. Le lendemain, Johny avait l’air de moins souffrir, mais ça avait l’air vraiment douloureux son affaire!!

Toujours avec Jamie et Catherine, je suis allée en AUTOBUS à Pakse où on a visité un temple qui date d’avant la période d’Angkor. Ça nous a mis en appétit pour le Angkor Wat situé au Cambodge. Vraiment beau (Wha Phu Champasak sur les photos). En soirée, on a rencontré Kyle (américain) et Lucas (allemand) et ils ont décidé de nous suivre dans notre prochaine LOOP en MOTO autour de Pakse. Cette fois, les attractions n’étaient pas des grottes mais des chutes d’eau et des plantations de café :) 5 MOTOS Honda, on s’est rapidement surnommé «HONDA TEAM» :) On a vraiment BEAUCOUP DE FUN !! Une autre LOOP mémorable !!!
large_Laos_1_253.jpg
large_IMG_5556.jpg
large_IMG_5576.jpg
large_IMG_5588.jpg
large_IMG_5601.jpg
large_DSCN1795.jpglarge_Laos_1_315.jpg

Après notre circuit, Honda Team a pris l’AUTOBUS et une PIROGUE pour se rendre à Don Det, l’une des îles des « 4 000 islands » du sud du Laos. On s’y attendait pas, mais on a fait le trajet (un bon 3h30) dans un JUMBO-TUKTUK !! Confortable est le mot, mais tout particulièrement lorsqu’il se met à pleuvoir à seau :) Je me répète mais ici, les routes ... ne sont pas majoritairement asphaltés, alors ça brasse et pas à peu près !!!
large_IMG_5609.jpg

Il n’y a pas grand chose à faire à Don Det, c’est une île, il y a une plage, du soleil, des hamacs, de la bonne musique, des livres à lire, de la bière, bref, quéssé qu’on voudrait de plus ! :) J'en ai donc profité pour ... préparer la suite du voyage (le Cambodge) avec mon p'tit Lonely planet en pdf :)
large_Laos_1_332.jpg

Et voilà, l’essentiel de mes aventures au Laos ! 25 jours, ça passe vite !!! Ah oui, si vous pensiez que mes aventures de TRANSPORT s’arrêtait là, et bien, mon AUTOBUS qui nous amenait à la frontière vers le Cambodge est resté pris dans la boue :P
large_5IMG_5632.jpg

Allez voir les photos, je vous ai gâté ROYALEMENT là, j’ai en mis plein plein plein !!

Bisous bisous !

Varia :
Ça me fait toujours étrange de discuter en français avec les gens, c’est comme si je m’y attendais pas et pourtant, je sais que c’est tout à fait normal. Ce qui m’étonne aussi est de constater à quel point nos accents sont similaires. Il y a une petite sonorité asiatique qui va de soi, mais de manière générale, je trouve que nos accents sont vraiment similaires. C’est l’fun d’avoir ce contact privilégié avec les locaux.

Autant en Thaïlande je me faisais manger par les moustiques, au Laos, ce sont les fourmis rouges ou mieux connues sous le nom de FIRE ANTS. Pourquoi ce nom ? Ben parce que quand elles te piquent, ben ça brûle. C’est comme si tu avais reçu une éclisse en feu devant un feu de camp. Pas besoin de vous dire que ça nous réveille pas à peu près la nuit !!! Le lendemain, on a une grosse bosse rouge avec un p’tit bouton blanc. Personnellement, j’ai préféré laisser mon corps s’en occuper :P

Posté par KarineR 21:57 Archivé dans Laos

Table des Matières

Commentaires

C'est tellement le fun de lire ton journal de bord. Ça donne le goût d'aller te rejoindre sauf pour les nids de poule. T'es tellemnt belle sur le dos de ton éléphant. On dirait que t'as fait ça toute ta vie.

par lagardem

Ce blog nécessite d’être un membre connecté à Travellerspoint pour mettre des commentaires.

Entrez vos informations de connexion Travellerspoint ci-dessous

( Qu’est-ce que c’est ? )

Si vous n’êtes pas encore un membre de Travellerspoint, vous pouvez nous rejoindre gratuitement.

Rejoignez Travellerspoint